Communauté de paroisses

Saint André du Sablon


Le jeûne
Ciquez sur l'image

Le partage,

avec ceux qui jeûnent

tous les jours de l'année

Tous les 2 jours un texte de méditation





Actualités paroissiales

Saints, Saintes et Fêtes du Jour

Saints, saintes et fêtes du jour


Aleteia

Les nouvelles et les événements

du monde catholique

 

Que dit l’Église à propos

du droit d'asile ?

La nuit des églises

Newsletter Église catholique en France

Pourquoi une nuit des églises ?

Vitrail de Chagall à la cathédrale de Metz


Notre communauté de paroisses vous accueille

 Bonjour et bienvenue sur le site de la

Communauté de Paroisses saint André du Sablon

Elle fait partie du diocèse de Metz, l’Église catholique en Moselle.

 

Notre paroisse vous fera vivre tout au long de l'année la mission de l’Église :

- Annoncer l’Évangile

- Célébrer le salut

- Être au service de chacun

Le responsable de la Communauté de Paroisses est M. le curé Daniel GALOS, habite également au presbytère l'abbé Bertin DANGA, prêtre et vicaire de la paroisse ainsi que l'abbé Hervé ROLLIN, prêtre. M. Jean-Louis PACCOUD, diacre permanent, est présent sur la Communauté de paroisses.

Une Équipe d’Animation Pastorale (EAP), forme, avec le curé, l’instance habituelle de décision et de mise en œuvre. Outre le prêtre, elle comprend des membres laïcs qui portent plus spécialement les missions qui leur sont confiées :

catéchuménat, liturgie et célébration, enfants, solidarité, annonce de la Parole, familles. Pour les contacter allez dans "Toutes les infos !" où vous y trouverez également l'accueil des enfants pendant la messe dominicale (Liturgie de la Parole) ainsi que les différentes formations auxquelles vous pourrez assister gratuitement si vous le désirez.

Vous trouverez sur ce site les horaires des messes dans nos différentes églises et chapelles, les temps forts annuels que vit notre communauté de paroisses dans la joie de l'évangile. Vous y trouverez également tous les renseignements nécessaires pour la préparation aux sacrements : Baptême, Confirmation, Première des Communions Eucharistiques, Réconciliation, Onction des malades, Mariage, Service Diocésain des Vocations, ainsi que pour les Obsèques. Visitez aussi notre page Adoration et prières qui vous renseignera sur l'adoration du Saint Sacrement tous les premiers vendredi du mois ainsi que d'autres prières tout au long de l'année liturgique.

Bonne visite sur notre site paroissiale.


LES VACANCES APPROCHENT
ET SI NOUS REDÉCOUVRIONS LES BIENFAITS DU SILENCE

 

Si nous nous méfions tant du silence, et nous ingénions à le combler par toutes sortes de bavardages, aussi raffinés puissent-ils être en apparence, c'est parce que nous sentons qu'il recèle un pouvoir inquiétant: celui de nous dévoiler, à nous-mêmes et aux autres, dans nos fragilités. Le silence nous dépouille, il nous éclaire de l'intérieur, en nous reconduisant à notre souffle, et à celui des autres, nos interlocuteurs mis pareillement à nu par l'éclosion d'un silence imprévu. Le souffle, pure expression de vie, signature à la fois délicate et pénétrante, infime et bouleversante, de la présence d'un vivant. Comme la lumière, il frémit à la lisière de la matière et de l'immatériel, entre mystère et merveille. Le souffle des vivants, en écho à celui du Vivant, en lien organique avec lui, qui est sa source. Dieu, un souffle, une voix du fin silence, ainsi se révéla-t-il à Élie au mont Horeb. Mais Élie n'aurait pas pu le percevoir, ce soupir très ténu, s'il n'avait pas au préalable fait taire les bruits autour de lui, et surtout les tumultes tapis en lui, grondant au fond de lui. Ce n'est pas par voie de puissance que son Seigneur va se manifester à lui, tout au contraire, c'est en finesse, en douceur, dans un ténu bruissement de silence, lui signifiant ainsi qu'il préfère un cœur humble et attentif à un cœur trop ardent et bavard.

d'après Sylvie GERMAIN
Revue Magnificat


LA JOIE DE L’ÉVANGILE

 

De nos jours, de toutes parts, on demande une plus grande sécurité. Mais tant que ne s'éliminent pas l'exclusion sociale et la disparité sociale, dans la société et entre les divers peuples, il sera impossible d'éradiquer la violence. Quand la société, locale, nationale ou mondiale, abandonne dans la périphérie une partie d'elle-même, il n'y a ni programmes politiques, ni forces de l'ordre ou d'intelligence qui puissent assurer sans fin la tranquillité. Cela n'arrive pas seulement parce que la disparité sociale provoque la réaction violente de ceux qui sont exclus du système, mais parce que le système social et économique est injuste à sa racine.

Evangelii Gaudium n° 59

François


Signe de fin