Carême - Le "trop" grand amour de Dieu

Le "trop" grand amour de Dieu

Vous l’avez sûrement remarqué, dans le langage des jeunes, tout est « trop » : trop bien, trop nul, trop cool… Curieusement cela rejoint l’expression émerveillée de saint Paul qui parle du « trop » grand amour dont Dieu nous a aimés. Nous ne disposons pas de mots suffisants pour dire l’excès. Les mots « charité », « dilection », « amour » sont encore trop courts pour décrire la surabondance de la miséricorde divine. Quelquefois, quand on nous offre un beau cadeau, nous disons avec un sourire : « Il ne fallait pas, c’est trop. » Alors quand Dieu offre son propre fils, que dire ?

Père Guillaume de Menthière

 

 Pour que l'homme soit un fils à son image,

Dieu l'a travaillé au souffle de l'Esprit.

Lorsque nous n'avions ni forme, ni visage,

Son amour nous voyait libres comme lui.

 (D. Rimaud)

Vous pouvez laisser un commentaire

                    ci-dessous


Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Jean-Louis (mardi, 20 mars 2018 19:06)

    Certains de nos amis ne croient pas à l'amour de Dieu pour eux personnellement. Soit parce qu'ils ne s'aiment pas suffisamment eux-mêmes pour croire qu'ils puissent être aimés gratuitement. Soit parce qu'ils ont été frappés par des coups très durs qui les révoltent et semblent incompatibles avec l'amour divin pour eux: "Dieu ne m'aime pas!"
    On peut leur suggérer que l'amoureux n'a pas toujours la puissance d'éviter les coups durs à la personne aimée, mais qu'il a toujours la miséricorde pour l'accompagner et la sauver du mal.

  • #2

    elfadil mohamed (lundi, 26 mars 2018 02:30)

    le temps..........?