Adoration du Saint Sacrement

Autres prières du temps liturgique


Adoration du Saint Sacrement


Tous les 1er vendredi de chaque mois et tous les vendredis de Carême et d'Avent

à la chapelle saint Clément sous l'église saint Fiacre

après la messe de 18h30


Saint sacrement

Le pape Jean-Paul II nous dit ceci sur le Saint-Sacrement :

"Par l'adoration du Saint-Sacrement, le chrétien contribue à la transformation radicale du monde et à la germination de l’Évangile. Toute personne qui prie le Seigneur entraîne à sa suite le monde entier et l'élève à Dieu. Ceux qui se tiennent devant le Seigneur remplissent un service éminent. Ils présentent au Christ tous ceux qui ne Le connaissent pas. Ils veillent devant Lui en leur nom".

Ainsi, lorsqu'une âme s'approche dans la foi du Saint-Sacrement, Jésus suscite un nouvel élan de charité dans son corps mystique. Une nouvelle effusion de vie divine rejoint toute personne de manière invisible.




Lectio Divina


lectio - meditatio- oratio- contemplatio- actio

La lectio divina s'ouvre par la lecture du texte (lectio) qui provoque une question portant sur le contenu :

que dit le texte biblique sur soi ?

S'en suit la méditation (meditatio) qui pose la question suivante :

que nous dit le texte biblique ?

On arrive ainsi à la prière (oratio) avec cette interrogation :

que disons-nous au Seigneur en réponse à sa Parole ?

On termine par la contemplation (contemplatio) au cours de laquelle, avec le regard du Seigneur Dieu, nous nous demandons :

quelle conversion, du cœur et de la vie, le Seigneur nous demande-t-il ?

 

La lectio divina ne s'achève pas tant qu'elle ne débouche pas sur l'action (actio) qui porte l'existence croyante à se faire don dans la charité.

Pour suivre et s'inscrire à une "Lectio Divina" sur internet voici un lien direct :

 

Lectiodivina.catholique.fr

(site géré par "catholique.fr et cef.fr")




Coin prière


 

Dieu n'est jamais à plus

d'une prière

de distance de vous

(Charles B. Hodje Jr)

La prière
Cliquez sur l'image



Intentions de prières du pape François pour janvier


POUR L'ÉVANGÉLISATION - LES JEUNES À L’ÉCOLE DE MARIE

 

Prions pour les jeunes, en particulier ceux d'Amérique latine, afin qu'à l'exemple de Marie, ils répondent à l'appel du Seigneur pour communiquer au monde la joie de l’Évangile.

  • À la jeune Marie a été confiée une tâche importante, précisément parce qu'elle était jeune. Vous les jeunes, vous avez la force, vous traversez une phase de la vie où ne manque certainement pas l'enthousiasme. Utilisez cette force et ces énergies pour améliorer le monde, en commençant par les réalités qui vous sont plus proches. Je voudrais que dans l’Église vous soient confiées des responsabilités importantes, qu'on ait le courage de vous faire de la place; et vous préparez-vous à assumer ces responsabilités.  Pape François



AED - intentions de prières

INTENTIONS DE PRIÈRES POUR LES MOIS

DE JANVIER ET FÉVRIER


 

 1) Pour la paix dans le monde

 

En ce début d’année, bien des pays sont encore en conflit, avec pour conséquence des flux migratoires inédits. En Syrie, le départ annoncé des troupes américaines offre le champ libre à la Turquie pour s’attaquer aux Kurdes. La Chine ne cache plus son intention de remettre la main sur Taïwan, au besoin par la force… D’autres pays sont plongés dans une guerre civile comme la Centrafrique, ou restent instables politiquement comme la République démocratique du Congo… Ailleurs, quelques espoirs de paix apparaissent, comme au Yémen, en Irak, ou dans la péninsule coréenne…

Confions toutes ces situations de conflits, tous ces efforts pour la paix, à l’intercession maternelle de la Vierge Marie. Que les chrétiens, là où ils se trouvent, apportent une contribution significative à l’édification de la paix, en l’implorant comme fruit de l’Amour de Dieu et en y travaillant patiemment avec les hommes de bonne volonté.

 

2) Pour les prêtres, religieuses, missionnaires tués en 2018

 

Chaque année en janvier, l’agence Fides publie la liste des prêtres, religieuses, missionnaires, tués dans l’exercice de leur mission. En 2018, elle dénombre ainsi 40 missionnaires assassinés, soit près du double par rapport à l’année 2017. Ce sont en tout 35 prêtres, 1 séminariste et 4 laïcs qui ont donné leur vie. Le continent africain paie le plus lourd tribut avec l’assassinat de 19 prêtres, 1 séminariste et une laïque, notamment au Nigeria, en Centrafrique, en RDC et au Cameroun ; viennent ensuite l’Amérique Centrale et l’Amérique latine avec 12 prêtres et 3 laïcs (Mexique, Nicaragua, Colombie…) ; en Asie 3 prêtres ont été tués (Philippines et Inde) et 1 prêtre en Europe (Allemagne). Conscients des risques qu’ils encouraient, les missionnaires sont restés à leur poste pour rester fidèles à leurs engagements.

Prions pour tous ceux qui vivent aux avant-postes de la mission, aux ‘périphéries’ du monde contemporain. Nous rendons grâce à Dieu qui donne à chacun le courage de la fidélité, parfois jusqu’au témoignage suprême.

 

3) Pour les Chrétiens retenus en otage à travers le monde

 

Au Nigeria, la mère de Leah Sharibu - cette jeune lycéenne chrétienne retenue captive depuis février 2018 par le groupe terroriste Boko Haram - nous demande de « ne pas nous lasser de prier pour sa fille, jusqu’à ce qu’elle revienne. » Plus de 2000 personnes, principalement des femmes, jeunes gens, jeunes filles, sont encore prisonniers de Boko Haram. On est aussi sans nouvelle du père spiritain Gabriel Oyaka, enlevé en septembre 2015. Au Mali, sœur Gloria Cecilia Narvaez, Franciscaine de Marie immaculée, est toujours aux mains du groupe Al Qaida depuis février 2017. Au Niger, c’est le père Pier Luigi Maccalli, de la Société des Missions africaines, qui est retenu depuis septembre 2018 par un groupe djihadiste. Au Pakistan, même acquittée, Asia Bibi reste en semi-captivité depuis le 1er novembre 2018. Elle ne peut sortir de sa résidence, étroitement surveillée. Toute sa famille est menacée.

Prions pour tous les chrétiens retenus en otage à travers le monde à cause de leur foi, mais aussi les journalistes, les humanitaires... Que leur soit donnée la force de ne pas désespérer. Que les dirigeants fassent tout leur possible pour obtenir leur libération. Prions pour les ravisseurs ;  que Dieu éclaire et désarme leur cœur.

 

4) Pour les chrétiens d'Irak

 

Le secrétaire d’Etat du Saint-Siège, Mgr Pietro Parolin, était en visite en Irak pour Noël - devenu jour férié grâce à un vote du conseil des ministres irakiens. La présence du bras droit du pape aux côtés des chrétiens d’Irak voulait montrer la proximité de l’Eglise auprès de ceux qui ont tant souffert et qui peinent à reconstruire leur avenir. Mgr Parolin a pu rencontrer les communautés chrétiennes de Bagdad, Erbil, Ainkawa, Mossoul et Qaraqosh. Faisant référence à l’invasion de Daech durant l’été 2014, il a déclaré aux chrétiens de Qaraqosh : « Vous n’avez pas renié votre foi. Vous aussi, comme la Sainte Famille de Nazareth, vous avez pris le chemin de l’exil pour mettre à l’abri la vie de vos enfants, espérance de l’avenir. Mais dans le plan salvifique de Dieu, vos sacrifices ne resteront pas sans fruit. »

Prions pour que le sang des martyrs d’Irak, les souffrances des chrétiens supportées avec patience portent des fruits de réconciliation, de justice et de paix, en Irak et dans tout le Moyen-Orient.

 

5) Pour la jeunesse en Amérique latine et les prochaines JMJ au Panama

 

Le pape a donné rendez-vous aux jeunes du monde entier au Panama du 22 au 27 janvier pour la 34e édition des Journées Mondiales de la Jeunesse. 1300 jeunes pèlerins de France y sont attendus. Dans son message adressé aux jeunes à cette occasion, le pape demande à chacun de découvrir la vocation à laquelle le Seigneur l’appelle, dans une authentique relation à Dieu faite d’écoute et de dialogue, et d’y répondre généreusement comme la Vierge Marie par son « Oui ». Il rappelle que notre vie n’a de sens que dans le service de Dieu et du prochain, condition pour être heureux et rendre heureux les autres.

Prions pour tous ceux qui vont participer aux JMJ. Prions pour le pays et l’Eglise qui vont les accueillir et, comme nous y invite le pape ce mois-ci, « prions pour les jeunes, en particulier ceux d’Amérique latine, afin qu’à l’exemple de Marie ils répondent à l’appel du Seigneur pour communiquer au monde la joie de l’Evangile. »

 




signe de fin