Horaire des messes

Horaires des messes

Info sur les messes de semaine

Cliquez sur la chapelle pour obtenir la feuille paroissiale


Messes dominicales

À l’Église saint Vincent de Paul

Le samedi à 18h30 

À l’Église saint Fiacre

Le dimanche à 9h30 & 10h45 

 

Messes en semaine

Pas de messes en semaine pour l'instant

 

Il conviendra de respecter scrupuleusement les gestes barrières :

port du masque obligatoire, utilisation d'un produit hydroalcoolique,

respect des mesures de distanciations mises en place.

 

Messes et adoration du Saint Sacrement

 

Suspendues jusqu'à nouvel ordre

 

~~~~~~~

Vous pouvez déposer vos intentions de messe directement

en utilisant l'adresse électronique suivante :

saintandredusablon@gmail.com



Editorial

   

PAROLE DE DIEU AU RYTHME DE LA VIE

 

Dans la vie de l’être humain, il existe divers rythmes. Les rythmes naturels ne sont pas décidés par l’homme, et il doit les respecter pour ses propres intérêts: à partir de celui qui est fondamental, entre jour et nuit (qui en vérité fonde tous les autres), et puis les rythmes naturels et conventionnels ensemble, c’est-à-dire au moins en partie établis par l’homme pour donner une certaine cadence ordonnée à son propre vivre dans le temps. Rythme et rythmes.

À part le rythme quotidien, nous avons le rythme hebdomadaire, puis ceux mensuel et annuel.

Rythme divers, comme il est facile de le percevoir. Vit bien, celui qui réussit à les vivre tous et à les concilier entre eux, de la manière que aucun ne “querelle” pas avec l’autre ou n’est pas étouffé, afin que chaque rythme ait sa ritualité, c’est-à-dire qu’il puisse s’exprimer d’une manière appropriée et caractéristique, ordonnée et spécifique, en enrichissant la vie et la personne, à partir -comme il a été dit- de ce rythme essentiel et fondant qui est le rythme quotidien. Mais qu’est-ce c’est en réalité le rythme ? C’est la cadence constante et régulière qui permet d’ordonner et d’organiser son propre temps (dans l’arc d’un jour, et puis d’une semaine, et d’un mois…) en vue de l’objectif qu’on veut réaliser dans la vie afin que cela soit du fait possible à atteindre. Chaque unité de mesure temporelle (le jour, la semaine, le mois, l’année) a par conséquent son propre rythme: avoir un bon rythme quotidien, par exemple, vaudra dire organiser sa propre journée de manière qu’en lui, il y ait un espace pour ce qui est essentiel, tant essentiel qu’il ne peut pas être négligé, même pas un jour, tant central que tout le reste tourne autour de lui.

Trouver ce juste rapport entre les différents rythmes c’est comme passer les marches dans la conduction d’une voiture ou comme passer d’un rapport à l’autre quand on pédale une bicyclette. La formation permanente, en effet, est une lutte de résistance et de longue durée (comme la vie), elle ne se décide pas en une volée ou en un saut à partir d’une haute montagne ; elle ne consiste pas en une seule étape, ni en un seul parcours, en une terre plane, mais c’est une épreuve continuelle, qui prévoit tous les types de parcours et d’âpreté, durant lequel il est décisif d’avoir -toujours en termes cyclistes- le rapport juste, celui qui permet à la pédale d’être plus fluide et moins coûteuse, et le passage intelligent et toujours plus spontané, donc d’un rapport à l’autre. Qu’est-ce que veut dire tout cela dans la vie d’un croyant ?

“Dieu marque les rythmes du monde”.

Cela veut dire admettre que ce n’est pas seulement l’homme ou seulement lui à imprimer un rythme à sa propre existence, mais reconnaître que cela est déjà marqué par un rythme fixé par Dieu, ce Dieu immuable et éternel, comme dit la liturgie, qui marque “les rythmes du monde: les jours, les siècles, le temps”. C’est donc entre ce rythme imprimé par Dieu, objectif déjà établi, général et macrocosmique, que devra chercher de s’insérer l’action du disciple qui veut vivre son propre temps comme temps de formation permanente, et non d’évasion permanente et le microcosme de sa vie comme un monde ordonné et rythmé par Dieu, le Créateur des mondes et le Formateur de chaque créature.

Plus en concret ce rythme est cadencé par Dieu à travers la Parole qu’il nous donne chaque jour, c’est exactement cette Parole, toujours nouvelle, établie par l’Église et pas choisie par l’individu, qui “donne le temps” à toutes nos journées; mais en de différentes manières la Parole de Dieu est aussi ce qui cadence le rythme de la semaine et puis du mois, de l’année, des saisons de la vie et de la mort. (…)

 

AMEDEO CENCINI, Combonianum, 03/2020



Evêché de Metz

Message important de l’Évêché de Metz

sur les évolutions des restrictions sanitaires à compter du 09/06/21


Évolutions des restrictions sanitaires à compter du 9 juin 2021

 

Au regard des données sanitaires, à compter du 9 juin, de nouvelles mesures s’appliquent dans les lieux recevant du public dans des conditions conciliant reprise des activités et protection des personnes :

 

- Salles de réunion

     - à partir du 9 juin : jauge de 65 % de l’effectif autorisé

     - à partir du 30 juin : jauge de 100 % de l’effectif autorisé

 

- Églises (maintien du port du masque et désinfection des mains)

     - à partir du 9 juin : 1 emplacement sur 2

     - à partir du 30 juin : jauge de 100 % de l’effectif autorisé

 

- Recommandations quant à l’évolution du télétravail et des réunions à caractère professionnel :

     -  Reprise de l’activité professionnelle sur site avec passage à 1 jour de télétravail

        par semaine.

    - Lorsque les réunions se tiennent en présentiel, elles doivent respecter les gestes barrières, notamment le port du masque, les mesures d’aération/ventilation, la désinfection des mains ainsi que les règles de distanciation.

     -  Dans les bureaux partagés, le port du masque reste de mise.

 

- Les moments de convivialité réunissant des personnes dans le cadre professionnel ou pastoral peuvent être organisés dans le strict respect des gestes barrières, notamment le port du masque dans les espaces clos, les mesures d’aération/ventilation, les règles de distanciation et la désinfection des mains lors de l’arrivée sur le lieu de convivialité. Pour information, en intérieur, la jauge de 6 personnes par table est recommandée tandis qu’en extérieur, la jauge est de 100% de la capacité ERP (établissement recevant du public). A compter du 30 juin, plus aucune jauge restreignant la capacité d’accueil en intérieur ne sera imposée.

 

Nous vous rappelons également que le début du couvre-feu évolue en passant à 23h à compter du 9 juin et prendra fin le 30 juin. Passée cette date, l’attestation de déplacement ne sera plus nécessaire.

L’ensemble de ces mesures reste susceptible d’évoluer dans le temps en fonction de la situation sanitaire locale.






signe de fin