Horaire des messes

Horaires des messes

Info sur les messes de semaine

Cliquez sur la chapelle pour obtenir la feuille paroissiale


HORAIRES ET LIEUX DES CÉLÉBRATIONS

DE LA SEMAINE SAINTE


Mercredi Saint

à 10h à la Cathédrale de Metz
Messe chrismale
Dimanche des Rameaux

à 10h45 à l’église saint Fiacre
Deux paroissiens distribueront les rameaux à l’entrée de l’église pour éviter les bousculades et les mains dans une même corbeille pour récupérer des rameaux
Ceux qui le peuvent, ramener vos propres rameaux
Jeudi Saint

à 16h à l’église saint Vincent de Paul
La Cène du Seigneur
Pas de lavement des pieds
Pas de temps d’adoration
Vendredi Saint

à 15h à l’église saint Fiacre
Chemin de croix sur place suivi de la vénération de la croix
Samedi Saint

à 16h à l’église saint Fiacre
Office de la Vigile Pascale
Dimanche de Pâques

à 10h45 à l’église saint Fiacre
Messe avec célébration des sacrements de l’initiation chrétienne
pour notre catéchumène Hasnaa
Lundi de Pâques

à 10h45 à l’église saint Vincent de Paul
Messe


Messes dominicales

À l’Église saint Vincent de Paul

Le samedi à 18h30 

À l’Église saint Fiacre

Le dimanche à 9h30 & 10h45 

 

Messes en semaine

Pas de messes en semaine pour l'instant

 

Il conviendra de respecter scrupuleusement les gestes barrières :

port du masque obligatoire, utilisation d'un produit hydroalcoolique,

respect des mesures de distanciations mises en place.

 

Messes et adoration du Saint Sacrement

 

Suspendues jusqu'à nouvel ordre

 

~~~~~~~

Vous pouvez déposer vos intentions de messe directement

en utilisant l'adresse électronique suivante :

saintandredusablon@gmail.com



Editorial

   

MARIE, DANS LA FOI DES CHRÉTIENS

 

(…) - Face au message divin qui la proclame «comblée de grâces», Marie ne revendique qu’un titre: «Je suis la servante du Seigneur». Elle rejoint ainsi son Fils qui n’est pas venu pour être servi mais pour servir et qui revendiquera, dans l’initiative qu’il prend de laver les pieds de ses disciples, la place du serviteur. Ainsi Marie choisit spontanément un rôle et une place que l’Évangile ne cessera d’exalter.

- Au pied de la croix, elle témoigne par son attitude et sa présence qu’elle a compris le sens que Jésus veut donner à sa mort: aller jusqu’au bout de l’amour des siens pour leur révéler l’amour du Père. Elle est là, non pas effondrée dans sa douleur de mère, mais debout dans la foi qui l’associe à l’offrande de son Fils. Elle est l’Église au pied de la croix, célébrant dans la foi le mémorial de la Pâque du Fils unique. Là encore, elle se livre totalement à l’amour de son Fils, accueillant dans sa maternité le disciple qu’il aimait et à travers lui tous ceux qu’élevé de terre il attirerait à lui.

- Enfin, présente à l’Église en prière, elle témoignera déjà au milieu des disciples du don de l’Esprit qu’ils vont recevoir de la mort et de la résurrection de Jésus. Pour elle, la Pentecôte a déjà eu lieu dans le silence de Nazareth; sa prière guide les disciples dans l’attente et l’accueil du Souffle qui va lancer leur groupe sur les routes de la Bonne Nouvelle. Là encore son rôle est discret, quelques mots, au début des Actes des Apôtres, suffisent à l’évoquer et c’est à peine si elle émerge du groupe des femmes présentes: «quelques femmes dont Marie, mère de Jésus…» Il y a, c’est vrai, dans le livre de l’Apocalypse la femme couronnée d’étoiles, mais c’est l’Église dont Marie est la figure. Une figure dont l’Assomption laisse espérer pour l’Église la victoire sur le mal. Victoire qui est celle du Christ dont Marie est la première bénéficiaire dans l’Église. Dans l’action de grâces et la reconnaissance qui viennent du fond de son cœur.

- Ne nous y trompons pas, le premier rôle de Marie dans l’Église est d’ouvrir nos cœurs à la reconnaissance et à l’action de grâces et de nous guider sur les chemins du service et de l’accueil. Dans la mission unique qui fut la sienne, elle n’a pas eu un instant de regard sur elle-même. Son Cantique, le Magnificat, qui n’oublie rien de la grandeur de ce qui lui a été donné de vivre, ne contient pas le moindre sentiment d’autosatisfaction, mais seule la joyeuse offrande de sa pauvreté. Dans sa vie, nous pouvons reconnaître la grandeur de notre vocation sans que rien ne vienne nous excuser de ne pas la suivre. Fille de notre race, elle est, au cœur de l’Église, le visage de notre espérance.
Michel RONDET, sj. In combonianum.org



Evêché de Metz

Message important de Monseigneur Jean-Christophe LAGLEIZE

Evêque de Metz

Sur les mesures exceptionnelles en raison de la seconde vague

de pandémie du coronavirus


Mesures exceptionnelles

en raison de la seconde vague de pandémie de coronavirus

 

Tous les rassemblements à la cathédrale et dans les églises (messe, baptême, mariage, office, concert, …) sont annulés, exceptées les offices propres à la fête de la Toussaint pour lesquels il existe une dérogation.

 

1)     Les réunions pastorales, administratives, techniques et de conseils de fabrique sont annulées, sauf si vous disposez d’un moyen de vous retrouver en visioconférence.

 

2)     La célébration des funérailles est autorisée dans les églises, en présence de 30 personnes maximum comme le prévoit le décret. Par ailleurs, un accueil au cimetière – en présence d’un prêtre, d’un diacre ou d’une personne laïque mandatée à cet effet – reste toujours possible, qu’il y ait eu ou non une célébration des funérailles à l’église. Par ailleurs, comme le précise le décret n°2020-1310 du 29 octobre 2020, nous savons qu’il ne peut y avoir de célébration dans les crématoriums et chambres funéraires, lieux interdits au public.

 

3)     La célébration des mariages est autorisée dans les églises, en présence de 6 personnes maximum.

 

4)     Les églises pourront rester ouvertes pour la prière personnelle des fidèles.

 

5)     Si un fidèle laïc vous sollicite pour un sacrement de la réconciliation, il sera possible de répondre à sa demande, dans l’église, en maintenant les distances et en respectant les gestes barrières. Il en est de même pour le sacrement des malades qui pourra être conféré dans l’église ou à domicile.

 

6)     Pour éviter les déplacements inutiles et dans le cadre du confinement demandé, le télétravail, là où il peut être mis en place, sera privilégié. Cette mesure concerne la curie diocésaine, les services diocésains et l’ensemble des acteurs pastoraux (prêtres, diacres, ALP, bénévoles). Sa mise en œuvre et son organisation requièrent l’accord du responsable hiérarchique.

 

7)     Comme cela a remarquablement été rappelé après la première période de confinement, les communautés et à travers eux les fidèles – notamment les plus fragiles – ont salué l’engagement à leur côté de leurs pasteurs dans la prière et l’accompagnement. A travers des moyens innovants, une aide précieuse a pu être apportée, gardant les liens nécessaires avec les fidèles. Je vous encourage à poursuivre cette mission pour qu’avec le concours des réseaux sociaux, de la prière, des feuillets liturgiques ou méditatifs adressés à chacun, la Parole de Dieu rejoigne le plus grand nombre. Conjointement, nos médias diocésains (RCF Jérico Moselle, les sites internet) ou autres médias (KTO, le Jour du Seigneur...) restent des outils pour la promotion de l’évangélisation et le partage de notre espérance en ces temps difficiles.

 

8)     Les célébrations (notamment celles du dimanche que vous pourriez retransmettre via les réseaux sociaux) pourront accueillir jusque 2/3 personnes, exceptionnellement et en respectant les gestes barrières (port du masque, désinfection fréquente des mains) et dans le respect des consignes relatives aux déplacements.

 

9)     A partir du lundi 2 novembre, du lundi au vendredi, la messe sera célébrée à 11h30 sur RCF Jérico Moselle, animée par la Grand séminaire de Lorraine. 

 

10) Ce temps nous invite une fois encore à intensifier la prière personnelle et familiale, à méditer la Parole de Dieu, à être en communion d’espérance avec tous les chrétiens et plus largement, les hommes et les femmes de ce monde accablés par la violence des guerres, du terrorisme et des catastrophes naturelles, et qui ne peuvent se rassembler.

 

Je sais combien nous sommes à nouveau bousculés dans nos organisations, nécessitant une adaptation constante en raison de l’évolution de l’épidémie. Je fais confiance à chacun de vous et ne manquerai pas de revenir vers vous. Je vous assure de mon soutien fraternel et de ma proximité par la prière. Même si, parfois, nous nous interrogeons sur le sens de nos activités en pareil contexte, je sais qu’ensemble, avec l’aide du Seigneur et de tous les Saints, nous traverserons cette épreuve.

 

Bonne fête de la Toussaint !

 

X Jean-Christophe LAGLEIZE

Évêque de Metz


Mesures relatives aux célébrations

dans les églises

 

Suite aux différentes mesures prises durant le processus de déconfinement, nous proposons une évolution de l’organisation de l’accueil des fidèles au regard de la situation sanitaire actuelle.

 

Le virus SARS-CoV2 (Covid-19) est toujours actif sur le territoire, la plus grande vigilance et le respect des mesures barrières restent toujours de vigueur.

 

Par contre, concernant l’organisation des diverses célébrations dans les églises, nous proposons l’application des mesures suivantes à compter du 1er juillet 2020 :

 

·        Port du masque obligatoire lors des célébrations pour toute personne de plus de 11 ans. Concernant le prêtre, le port du masque sera adapté selon les moments de la célébration en fonction de la proximité avec l’assemblée (notamment lors de la distribution de la communion) ;

·     Concernant la distanciation physique, nous suggérons de faire respecter une distance physique d’au moins 1 mètre entre chaque fidèle (la règle des 4m² par personne n’est plus de mise) ; la règle de la suppression d’un banc sur deux ne s’applique plus.

·     Possibilité, en suivant les règles prescrites, d’organiser les célébrations en présence de la chorale ;

·     Les personnes habitant un même foyer peuvent se placer les uns à côté des autres.

 

Sont maintenues les mesures déjà annoncées le 9 mai dernier :

 

Le missel sera réservé au seul ministre qui préside. Il veillera à une bonne distanciation des autres ministres qui concélèbrent entre eux et autour de l’autel lors de la prière eucharistique.

Le lavabo sera réalisé avec une aiguière d’eau savonneuse à la crédence, compléter éventuellement avec du gel hydroalcoolique.

à Protection des hosties durant la prière eucharistique : une coupe par zone de communion et par ministre de la communion sera prévue. Elle sera recouverte d’une pale ou d’un corporal durant toute la prière eucharistique, sauf celle du ministre qui préside selon les normes liturgiques.

à Dispositions particulières en cas de concélébration avec plusieurs prêtres et/ou présence de diacres : celui qui préside veillera à une bonne distanciation des ministres entre eux et autour de l’autel lors de la prière eucharistique. Une patène sera réservée au président, il consommera le calice en dernier. Les concélébrants communient aux hosties d’une coupe réservée à cet effet. La communion au calice se fera par intinction. Le diacre veillera à se désinfecter les mains avant toute manipulation d’objet transmis à un autre ministre, en particulier pour la doxologie.

à Maintien de la signalétique (marquage au sol, murs) informant des consignes de placement, du sens des déplacements et des gestes barrière. Prévoir des rappels oraux.

à Le nombre maximum de participants autorisés est affiché à l'entrée de l'église et communiqué par les canaux habituels.

à Feuille de chants : selon les possibilités, elle peut être mise à disposition sur le site internet paroissial ou envoyée préalablement par mail et autres réseaux sociaux. Elles peuvent être distribuées par des personnes après désinfection des mains. Elles peuvent être posées au préalable sur les chaises. Elle sera gardée et emportée ou jetée dans une boîte que l’on détruira ensuite (pas de seconde utilisation).

 

Concernant la distribution de la communion, la célébration du baptême, de la confirmation, de l’initiation chrétienne des adultes, des funérailles, du mariage, de la pénitence et de l’onction des malades : se reporter aux recommandations en date du 9 mai.

 





signe de fin